Cap sur... Keven Robert

Par Communications LHSAAAQ-mercredi 07 Nov 2018

Comme toute autre ligue, la Ligue de Hockey Senior AAA du Québec est en constante évolution. Une des particularités de ce circuit, est de constater les allées et venues, des différents éléments, qui composent les alignements des dix (10) équipes, qui le composent. Cette semaine, vous aurez l’occasion de lire une entrevue, avec notre premier choix du dernier repêchage. Cap sur… l’ancien porte-couleurs des Éperviers de Sorel-Tracy, Keven Robert.

 

P.L. – Tout d’abord, au nom de l’organisation du Climatisation Cloutier, je te remercie, de bien vouloir te prêter à cet exercice, qui permettra à nos partisans de mieux te connaître. Si tu nous parlais de ton parcours au hockey, pour commencer.

 

K.R. – « Lors de mes quatre années Junior, j’ai évolué à Lachine, et Sainte-Agathe. Je voulais connaître l’expérience du pensionnat. Ensuite, je me suis dirigé vers les Patriotes de l’UQTR. Sans avoir un Bacc en poche, je suis sorti avec quelques certificats en enseignement, ce qui me permet de faire quelques suppléances. J’ai ensuite évolué à Nantes, en France (Division I).

 

Par la suite, je suis revenu au Québec, où j’ai évolué avec les Éperviers de Sorel-Tracy, mais j’ai été victime d’un surplus de défenseurs. Par mon capitaine Olivier Tardif, que je connais depuis l’enfance, je me suis joint avec le Cap. Après une saison, je suis retourné à Sorel. Mais encore une fois, j’ai été de nouveau victime d’un surplus de talent. Je n’ai cependant rien à dire contre cette organisation, où j’ai toujours été très bien traité. Mais rien n’arrivant pour rien dans la vie, j’ai été admissible au repêchage de cette année. Me voici donc de retour… »

 

P.L. – Tu as disputé trois saisons, avec les Éperviers de Sorel-Tracy, de la Ligue Nord-Américaine de Hockey (LNAH). Qu’apportes-tu comme bagage d’expérience, suite à ce passage au sein de cette organisation, et ayant remporté le championnat le printemps dernier, un premier dans l’histoire des Éperviers, qu’est-ce que tu y rapportes, à ton retour au Cap-de-la-Madeleine?

 

K.R. – « La LNAH est vraiment sous-estimée, aux yeux de bien des amateurs de hockey. Plusieurs pensent à tort, que c’est une ligue de goons, mais des joueurs comme Jean-François Jacques et Patrick Bordeleau ont évolué dans la LNH. Personnellement, mon passage au sein de cette ligue, m’a aidé à améliorer mon exécution et ma rapidité. Je ne considère cependant pas que j’ai remporté la coupe Vertdure, ayant disputé très peu de rencontres. En tant qu’observateur, j’ai constaté l’esprit de groupe qui unit le groupe de joueurs, d’entraîneurs et des partisans de cette organisation. Même si je suis content pour eux, je me rappelle plus de la coupe Queen’s, que j’ai remportée en 2013, à Waterloo (Ontario), au sein des Patriotes de l’UQTR. »

 

P.L. « En revenant au Cap, tu retrouves ton partenaire Vincent Scopelleti. Vous vous connaissez très bien, ayant disputé trois saisons au sein des Maroons de Lachine, dans la Ligue de Hockey Junior AAA du Québec. Vous avez trouvé immédiatement une chimie, mais statistiquement parlant, ton début de saison semble difficile. Comment expliques-tu cela? »

 

K.R – « J’ai changé mon style de jeu. Je fais partie de toutes les sauces, en plus de bloquer des tirs. Notre jeu de puissance n’est pas aussi efficace qu’attendu, mais collectivement, nous mettons l’emphase sur les résultats d’équipe. C’est ce qui compte. »

 

P.L. – « Comment entrevois-tu le reste de la saison? »

 

K.R. – « Continuer ce qu’on a bâti. En raison de différentes raisons (blessures, suspensions), nous n’avons pas notre meilleur alignement. Mis à part notre dernière rencontre, où nous sommes sortis flats. Nous y allons avec une philosophie d’un match à la fois. Rendus en séries, tout peut arriver. »

 

P.L. – « Afin de conclure cette entrevue, aurais-tu un autre mot à dire à nos lecteurs? »

 

K.R. – « Je ne crois pas qu’on soit rendus à la coupe. L’objectif est de passer la première ronde, puis, on verra ce qui arrivera. Les partisans de l’équipe, attendent depuis longtemps qu’on réussisse cet accomplissement. »

 

P.L – « Je te remercie beaucoup, pour ton temps accordé, pour le bien de nos amateurs. Au nom de toute l’organisation du Climatisation Cloutier, et de nos partisans, je te souhaite une excellente fin de saison, ainsi qu’au reste du groupe. »

 

K.R. – « Merci à toi! Nous allons tout faire, afin de rendre nos partisans fiers de leur équipe. »

 

Un gros merci au défenseur Keven Robert, qui s’est généreusement prêté à cette entrevue. La semaine prochaine, Cap sur… le gardien Sébastien Dubé-Rochon.

 

Le Climatisation Cloutier : Une famille unie!